at June 15, 2017 11:30 am Infos pratiques
Les bas de contention

Principe

De manière différente de la compression – qui exerce une pression aussi bien à l’effort qu’au repos – le principe de la contention s’oppose à l’augmentation de volume des membres inférieurs. Le bas, le collant ou le manchon utilisé est très peu élastique et n’exerce que très peu de pression sur la peau et les tissus sous-jacents quand les membres sont au repos. Par contre, dès qu’une contraction musculaire se manifeste, le niveau de pression augmente considérablement. Les bas de contention ou collants de contention médicaux sont surtout adoptées pour avoir les jambes légères lors des contractions liées à la marche, mais ils sont également bénéfiques pour le traitement de pathologies telles que les varices, les lymphœdèmes ou les lipoedèmes. La contention améliore le reflux veineux et lymphatique, favorise l’accélération du flux sanguin, tout en limitant l’apparition des œdèmes. Ils sont recommandés à titre préventif dans les professions debout, pour la thrombose du voyageur, pour la grossesse ou en période post-opératoire. Contrairement aux bas et aux manchons de compression, ceux de contention sont parfaitement toléré la nuit pour leur effet drainant sur le système lymphatique.

Comment sont confectionnés les bas ?

La contention repose sur deux principes du corps humain :

1 – le principe hémodynamique : si la pression veineuse est plus importante que celle à l’extérieure des vaisseaux sanguins (pression trans-murale), le diamètre de nos veines augmentent et par conséquent le diamètre du membre en question.

 

 

 

Principe de dégressivité2 – le principe de dégressivité : physiologiquement, la pression du corps humain diminue graduellement de la cheville à la cuisse.

 

 

 

 

 

Les bas de contention sont donc tricotés de manière générale avec un maillage circulaire dense, avec une plus grande pression au niveau du pied et de la cheville. Ils sont réalisés pour comprimer suffisamment les jambes tout en laissant la peau respirée. Ils étaient au départ fait en caoutchouc. Les nouvelles technologies et les nouveaux standards esthétiques et de confort font que l’on retrouve de plus en plus de bas en élasthanne (Lycra), en coton ou en polyamides (Nylon).

Quels bas pour moi ?

Ils existent une multitude de système de contention : les chaussettes, les bas en dessous du genoux, les bas mi-cuisses, les collants. Ils sont soit de taille “standard”, soit confectionnés totalement sur mesure pour vous. Ils peuvent avoir les pieds ouverts ou fermés, des bandes de silicone pour une meilleure tenue, des jarrets, et sont réalisables dans plus en plus de couleurs.
En accord avec vos prescriptions médicales et les conseils de nos équipes, ils se déclinent en 4 classes de contentions, de légère à forte et profonde renforcée, en fonction de vos pathologies.
De bons bas bien adaptés à votre morphologie réduisent de la dilatation veineuse, améliorent la vitesse du flux sanguin, réduisent des stases veineuses (poches de sang stagnantes), diminuent l’œdème variqueux et la pression trans-murale à l’origine du diamètre des veines et des œdèmes.
Nous vous attendons dans nos 4 magasins, avec ou sans ordonnance médicale, pour tous renseignements complémentaires, ou pour vous faire découvrir les produits de nos partenaires.

Comment enfiler ses bas ?

Enfiler des bas de contention peut parfois s’apparenter à un vrai parcours du combattant.  Voici donc pour vous un petit tutoriel :

  • Mettre le bas sur une peau propre et sèche, le plus tôt possible après le lever – les chevilles ne sont pas gonflées -. Ne pas appliquer au préalable d’huile ou de lait pour le corps. Veiller à manipuler vos bas de contention avec précaution – ni bague ni d’ongle abîmé – afin d’éviter tout accroc.
  • Retourner le bas jusqu’au talon, et vérifier que celui-ci est bien positionné.
  • Enfiler le pied, puis le talon.
  • Retourner le bas sans tirer puis le dérouler sur la cheville jusqu’en haut de la cuisse, en remontant de droite à gauche par de petits mouvements. Ne pas tirer directement vers le haut.
  • Veiller à ce qu’il n’y ait pas de plis.

Ils existent également des enfile-bas pour les personnes à mobilité réduite.

Enfile bas Russka Juzo Easy Fit

 

Bon à savoir.

Quelque soit les bas dont vous aurez besoin, une prise de mesure initiale doit impérativement se faire, de préférence le plus tôt possible dans la journée (minimum de marche), sur les 2 jambes.

Les chaussettes, bas et collants de contention peuvent être lavés à la main dans une eau savonneuse ou en machine (programme textiles délicats) à 30°C sans assouplissant. Pour les sécher, ils doivent être mis à plat loin de toute source de chaleur (le sèche-linge est interdit) et ne doivent pas être repassés.
Afin de préserver l’adhérence des bandes de silicones des bas de contention, vous pouvez les nettoyer avec de l’alcool dilué.
Un bas à varices se lave tous les jours. En effet, le lavage leur permet de  reprendre leur forme initiale, de prolonger leur durée de vie ainsi que leur efficacité.

Special detergent Juzo Adhesive lotion Juzo

 

Le port du bas de contention est contre-indiqué en cas d’allergie(s) connue(s) aux composants constituants le bas, d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs avec indice systolique < 0,6, la microangiopathie diabétique évoluée, la phlébite bleue douloureuse avec compression artérielle et la thrombose septique.

Sur ordonnance médicale, les bas de contentions sont remboursés à hauteur de 60% tout les 6 mois. Ils sont même remboursés à 100% s’il s’agit d’un accident, toujours selon le même délai.

 

 

 

 

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,